grandrun.fr

Love & Sexe : Conseils et Astuces

Drague : comment éviter de se prendre des râteaux ?

drague test

Si vous avez vu les épisodes de Nicky Larson, vous savez ce que c’est de prendre un gros marteau en bois, c’est un petit peu pareil, mais pour une séduction, c’est souvent le râteau que l’on prend. Alors, on n’a pas peur de se faire prendre un râteau ou une pelle et d’autres, mais on part à la pratique de la séduction.

On a peur du refus

Oui, c’est souvent cela que les hommes reçoivent quand ils abordent une fille. Et ça fait tellement mal quand on reçoit un refus qui nous décourage de faire un autre pas. Alors avant d’aborder une discussion, il faut faire sa petite enquête de Sherlock Holmes. Il est important de connaître un peu mieux la fille avant de faire le « Je suis le Prince de Monte Negro de Labasta et patati patata ! » Et avec une voix un peu bizarre qui présente sa Valet-de-Pied et le Major d’Homme et le chauffeur de la Limousine aussi. Vous voyez l’image du frimeur. Les filles ne cherchent pas trop ce genre de personnes-là. Oubliez également le coup de « Je m’appelle Jackie Chan et je suis là pour vous protéger ! ». Et le pire, c’est de faire semblant de devenir son meilleur copain, alors là, vous risquez de le rester. Le mieux, c’est de suivre son emploi du temps et de s’intégrer dans toutes les activités de cette fille qui vous plaît.

Adopter le « body language »

Vous n’êtes pas obligés de parler tout de suite avec la personne qui vous intéresse. Faites des gestes qui sortent de votre galanterie. Quand elle fait tomber quelque chose, le bon geste, c’est de s’accroupir pour la prendre, de la donner ensuite, avant de poursuivre son chemin. C’est comme un geste naturel, mais c’est totalement calculé.

Quand il pleut et que vous êtes en voiture, ayez la gentillesse de l’accompagner même si ce n’est pas votre itinéraire. Il y a des circonstances qui se créent naturellement et fait par le hasard de vous faire rencontrer, c’est là que vous pouvez aborder quelques sujets évoqués sur ce lien qui ne seront pas encore une déclaration d’amour. Quand vous l’accompagnez, n’attendez-pas le geste de l’embrassade, mais conduisez-la à sa porte et sachez partir au bon moment. Voilà une tactique simple et rapide pour créer déjà une belle ambiance entre vous.

Le jour où vous déclarez votre amour

A ce moment-là, vous vous connaissez, mais vous n’êtes pas ami. Donnez-là un rendez-vous galant dans un restaurant. Elle peut déjà se douter de quelques choses, mais peut-être de rien également. Ne la laissez pas payer l’addition et soyez un homme. Demandez-la si elle veut prolonger la soirée, ce qui vous laisse encore beaucoup d’occasions à vous lancer. Marquez cette journée par un cadeau qui peut-être un collier, des boucles d’oreilles ou quelque chose qu’elle aime, et là, déclarez-lui votre flamme. La réponse peut être « Oui » directement, ou un « Je suis désolé ! », mais vous devriez être bien préparé pour cela. Si c’est le coût de « Non », n’insistez pas, car les blessures se soignent avec le temps et peut-être qu’elle vous expliquera le pourquoi de ce refus plus tard, mais pourvu que cela ne soit pas trop tard aussi.

Choisir de vous battre

La solution d’auparavant est une solution pour les personnes qui ne veulent pas d’embrouille. Cet écart se découvre par un simple « bonjour » quand vous la croiserez, et cela l’intriguera et vous expliquera son refus. Quand elle fait cette action, elle est déjà dans votre trappe et vous pouvez en faire ce que vous voulez, oui, c’est un peu mesquin, mais c’est une bonne leçon. Ou faire l’homme qui se bat contre son amour et qui ne laisse pas s’échapper la fille qu’il aime. Les filles adorent cela, et même si elle vous dit que vous êtes têtu, vous êtes juste tout pour elle.

Alors, sachez accorder une seconde et une énième chance à votre cœur quand la blessure sera bien cicatrisée.